Même si on n’est pas directement ou professionnellement engagés en politique, il est important (surtout en périodes troubles) de trouver une manière de s’investir davantage… en protestant contre des mesures sociales ou en faisant du bénévolat pour une association. Mais bon, c’est vrai, on est tous très occupés et parfois, ce n’est pas éviter de conjuguer militantisme et aléas du quotidien.

C’est pour ça que l’initiative Love Letter America est assez admirable. Erin Allweiss, l’une des participantes du podcast sur la Women’s March, a demandé à des artistes de tout le pays, et au-delà, de créer des cartes postales que n’importe quel citoyen peut imprimer, compléter et envoyer directement à ses élus. Chaque carte postale porte un message différent concernant le changement climatique, les droits de l’homme, les soins de santé.

L’objectif du projet : « Inonder les boîtes aux lettres des représentants » mais aussi agir via les réseaux sociaux grâce au hashtag #LoveLetterAmerica. Une façon facile, efficace mais surtout positive d’agir, et de montrer au gouvernement américain qu’on défend les valeurs d’un pays qu’on aime.

@LoveLetterAmerica