Cette semaine, Brie avait les talons craquelés et Emily se posait des questions sur les poils… pubiens. Vous avez répondu à nos interrogations avec des réponses en or, merci du fond du cœur, on vous laisse la parole !

Pour aider Brie…

Jasmine : « Je viens de découvrir cette astuce et j’adore le concept : coupez un ou deux citrons en deux (ou utilisez des citrons pressés qui vous restent) mettez dans une baignoire ou une bassine avec de l’eau chaude et laisser tremper 15 minutes ou plus. L’acide contenu dans le citron aide à se débarrasser des peaux mortes qui abiment les talons : ensuite, il suffit d’utiliser une pierre ponce, et de gommer ! Parfois, moi je pose juste mon talon dans un demi-citron – c’est pile la bonne taille – pour bien cibler cette zone. J’ai aussi entendu dire qu’on pouvait tremper ses pieds dans un mélange vinaigre-eau chaude si l’on n’a pas de citrons. De quoi être parée pour l’été dans quelques mois ! »

Merci pour ces vrais conseils de guérisseuse, Jasmine.

A propos d’opter pour le naturel… parce que c’est naturel…

Amy Leigh Morgan : « Après avoir été traumatisée par dix années d’épilation du maillot, j’ai enfin décidé de revenir à la toison pubienne, et j’adore. Je n’ai plus de problèmes de poils incarnés douloureux, de démangeaisons ou de sensations de brûlure désagréable – d’ailleurs mon minou n’a jamais été aussi épanoui. Presque comme si les poils pubiens servaient de révélateur positif. Mon compte en banque ne s’en porte pas plus mal, et je n’ai plus à faire semblant de trouver normal qu’une femme m’arrache les poils pendant qu’on discute. »

Amy, oui, oui et re-oui. Standing ovation.

Lisa : « Tous les commentaires sont hyper intéressants, ce n’est pas ce à quoi je m’attendais ! Je crois que je suis un peu minoritaire, ici. Comme la plupart d’entre vous, ce que je fais avec mes poils pubiens, je le fais pour MOI, pas pour mon mari. Je n’ai jamais fait de lien avec un corps pré-pubère comme d’autres femmes quand elles voient un vagin imberbe. Je m’épile les jambes et les aisselles aussi, et je n’ai pour autant jamais eu l’impression de ressembler à une petite fille. Comme ça, je me sens plus forte. Je trouve que c’est un bel endroit et je n’ai pas envie de le cacher ! (Respect à la team Toison pubienne, chacun son truc :) »

Et c’est super aussi, Lisa !

Merci pour tous vos commentaires, continuez à nous donner votre avis !