Amy-Laurent-Perfect-Match-Garance-Dore

8 months ago by

En véritable amoureuse de l’amour, j’ai des tonnes de questions à ce sujet, et comme c’est la Saint Valentin ce WE, j’ai décidé de les poser à une experte en la matière. Amy Laurent est une professionnelle des rencontres amoureuses depuis dix ans, c’est l’une des matchmakers (une version un peu plus moderne et sympathique de la traditionnelle entremetteuse!) les plus connues des États-Unis. Son concept: cultiver l’amour, le vrai, en gardant à l’espritqu’une relation se travaille, que rien n’est jamais acquis. J’ai vraiment beaucoup appris auprès d’elle, et j’espère que ça vous intéressera aussi!

Tout le studio vous souhaite une belle Saint-Valentin ! On laisse la parole à Amy…

Le métier d’entremetteuse ou matchmaker, c’est un peu un secteur niche ! C’était quelque chose d’évident pour vous ou est-ce que vous êtes tombée amoureuse de l’amour?

C’était plutôt inné, j’ai toujours été assez douée pour faire se rencontrer les gens. Je ne vous sortirai pas le cliché du genre quand j’étais en maternelle, j’ai fait se rencontrer deux personnes qui se sont mariées par la suite, pas du tout. Tout est arrivé un peu par hasard, sauf qu’il n’y a pas de hasards. Toute ma vie, j’ai toujours cherché à comprendre les gens, ce qui fait qu’il y a une alchimie entre deux êtres. Et j’ai toujours aimé être à l’origine de rencontres : que ce soit des rencontres amicales, professionnelles, amoureuses. C’est un peu tout ça qui m’a assez naturellement menée à exercer ce métier.

 

Selon vous, quels sont les ingrédients nécessaires à une relation durable? 

Quand on travaille auprès d’hommes et de femmes toute la journée depuis 11 ans (le 5 janvier, on a fêté nos 11 ans), on voit pas mal de choses … Les erreurs que font les gens comme les choses qui fonctionnent. On voit les formules qui font qu’une relation dure ou se termine. Je dirais que l’ingrédient le plus important, c’est la communication. Quand on est avec quelqu’un qui communique mal, souvent, la relation ne dure pas.

Ce qui est primordial, c’est de vraiment écouter la personne avec qui l’on est. Souvent, les gens pensent qu’ils écoutent alors qu’en fait, pas du tout ! Etre véritablement à l’écoute, c’est pouvoir se dire : Bon, je ne suis peut-être pas tout à fait d’accord avec ça, mais je vais vraiment y réfléchir. C’est vraiment vital.

 

 

Je pense que c’est quelque chose qui existe, mais je ne conseille pas aux gens de considérer le coup de foudre comme le mètre-étalon pour une relation durable, parce que parfois, les vraies relations durables entre deux âmes sœurs ne débutent pas comme ça. Personnellement, ça n’a jamais fonctionné au coup de foudre pour moi!

Vous croyez aux coups de foudre?

Je pense que c’est quelque chose qui existe, mais je ne conseille pas aux gens de considérer le coup de foudre comme le mètre-étalon pour une relation durable, parce que parfois, les vraies relations durables entre deux âmes sœurs ne débutent pas comme ça. Personnellement, ça n’a jamais fonctionné au coup de foudre pour moi!

 

A votre avis, est-ce qu’il y a un moment dans la relation où on peut se dire, ça y est, j’ai trouvé l’élue?

Toutes les situations sont différentes, il n’y a pas de règle générale. Je conseillerais à tous ceux qui ont envie de trouver l’âme sœur et de se marier d’éviter les relations où très vite, on s’aperçoit que l’autre n’a pas les mêmes envies que vous. Si vous voulez vous marier – si vous êtes prêt et que l’autre ne l’est pas, que la relation se prolonge, c’est plutôt compromis. C’est comme ça qu’on a des femmes ou des hommes qui, parce qu’ils ont envie de se marier vont rester avec quelqu’un pendant cinq ou six ans… A part ça, chaque histoire est différente.

 

Y a-t-il un profil de personne particulièrement difficile à satisfaire?

Oui, oui. Il y a des personnalités qui posent pas mal de défis. Dans mon domaine, on est confronté à toutes sortes de gens et de profils, qui posent des problèmes différents. Mais mon but, ce n’est pas de travailler avec le client facile ou parfait, sans aspérités. C’est justement ce qui me plaît dans mon boulot. Le plus gros défi, je trouve, ce sont les gens qui ont peur d’être rejetés. Ils ont beaucoup de mal (encore plus que les autres) à accepter les critiques, mais c’est quelque chose qui s’apprend avec le temps. Il faut avoir confiance en soi et être courageux pour pouvoir dire : Vas-y, je suis prêt à écouter ce que tu as à me dire.

Il y a aussi les gens qui sur-analysent tout. J’ai des clients qui sont des sommités dans leur domaine, des personnalités très respectées, et ce n’est pas toujours évident de les aider à ne pas utiliser des stratégies qui fonctionnent très bien sur le plan professionnel mais beaucoup moins sur un plan personnel. Il faut faire preuve de beaucoup de psychologie si on veut que la personne ne se braque pas.

Et puis bien sûr, il y a tous ces gens qui disent qu’ils ont envie de vivre une vraie relation, genre – Je suis vraiment prêt à vivre le grand amour, le vrai –, mais ensuite, quand on commence à travailler avec eux, on se rend compte que ce sont des gens qui ont peur de s’engager ! Ils veulent vivre une relation tout en ayant peur de vivre dans l’intimité de quelqu’un parce qu’ils n’ont plus l’habitude. Ils acceptent juste quelques rendez-vous amoureux, histoire de se dire : J’en suis capable, je sors avec quelqu’un. Tout le monde est capable de sortir avec quelqu’un pour une première date, et tant mieux, c’est super. Mais moi, ce que je veux voir, c’est quelqu’un qui échange, qui abaisse son masque, et qui a suffisamment de courage pour sortir avec la même personne quatre ou cinq fois de suite. Si vous y arrivez, là, je serai vraiment impressionnée!

 

Un client vous a-t-il déjà demandé l’impossible?

Oui. Et je crois que je suis devenue assez douée pour, avec le temps, repérer ce type de profil avant de travailler avec quelqu’un. J’ai parfois des clients qui arrivent avec une liste de désidératas et de critères ultra-longue. Ça peut être utile sur un plan professionnel, mais si vous trouvez l’âme sœur, la vraie, est-ce que ça vous posera un problème qu’elle fasse 2 cm de moins que ce que vous vouliez ou qu’elle n’ait pas les yeux bleus ? Les critères exigeants, ça ne me dérange pas, mais l’important c’est plutôt de savoir ce qui sera vraiment rédhibitoire. Il faut être réaliste.

 

Et ceux qui cherchent l’amour, quel conseil leur donneriez-vous? 

Le plus important: si vous cherchez l’amour, ne le faites pas parce que vous vous sentez seul ou que vous voulez absolument vivre une relation. Les gens qui cherchent une relation sérieuse font souvent l’erreur de se précipiter. Il faut apprendre à filtrer. Mais aussi savoir se montrer ouvert, s’intéresser véritablement aux autres, ne pas tirer de conclusions hâtives. Il faut prendre le temps de connaître l’autre : est-ce qu’il ou elle partage les même valeurs, les mêmes objectifs, est-ce qu’il ou elle saura communiquer, comment aborde-t-il ou elle ses ex, est-ce que cette personne est prête à s’ouvrir à vous ?

On oublie souvent de se poser les bonnes questions au début parce qu’on se concentre sur ce qui est agréable et qu’on a envie que ça marche, donc on saute cette étape. Mais il faut essayer d’éviter de perdre du temps et de l’énergie quand une relation semble vouée à l’échec depuis le début.

Des conseils à donner à quelqu’un qui est déjà en couple, pour passer à l’étape d’après?

La communication. Si vous êtes encore aux balbutiements de votre relation, posez des questions. Sans vous mettre la pression, mais durant les deux premiers mois de la relation, posez les bonnes questions, celles qui vous permettront un peu de savoir ce qu’attend l’autre. Il ne faut pas qu’il y ait trop d’incertitudes.

 

Dans votre domaine, est-ce qu’une relation doit forcément se conclure par un mariage?

Pas au début. Pour la plupart de mes clients, l’objectif de départ, c’est : oui, à plus ou moins long terme, j’aimerais rencontrer la bonne personne, vivre une relation merveilleuse, durable, et peut-être éventuellement me marier. Mais il ne faut pas aborder le dating et la rencontre de l’autre comme un entretien pré-mariage. Il faut que les choses se fassent naturellement, ce qui nous ramène aux questions préliminaires. Évidemment, si vous sortez avec quelqu’un pendant six mois, et qu’il y a encore des choses essentielles qui continuent à vous déranger, il ne faut pas les ignorer. Essayez d’être lucide, même si c’est difficile, que tout marche bien et que vous avez envie que la relation fonctionne.

Il faut se fixer un objectif en deux temps.

 

Est-ce qu’il y a une rencontre dont vous êtes particulièrement fière?

Je suis fière de tous ceux qui se sont fiancés, mariés ou qui vivent simplement une relation heureuse et durable… C’est tellement gratifiant. Certains ont eu des enfants… Je ne pourrais pas citer un exemple en particulier. Tous ces succès me comblent, comme le fait de voir que les gens sont heureux.

 

 

 

Sans vous mettre la pression, mais durant les deux premiers mois de la relation, posez les bonnes questions, celles qui vous permettront un peu de savoir ce qu’attend l’autre. Il ne faut pas qu’il y ait trop d’incertitudes.

Êtes-vous avec quelqu’un ? Et est-ce qu’à titre personnel, vous vous appliquez les mêmes codes que ceux dont vous vous servez en tant que matchmaker? 

C’est intéressant, comme question … Je sors tout juste d’une relation. En vivant cette rupture, ce qui a été intéressant, c’est de voir qu’à la fin de l’été, beaucoup de relations se sont aussi achevées. Des clients m’ont appelée, des amies aussi. Il y a même une femme de mon cours de gym, que je ne connais pas si bien, qui est venue me demander conseil à la fin d’un cours. J’ai dû passe  r plusieurs heures par jour à parler à des gens qui venaient de rompre, et pour certains, qui vivaient ce moment de manière très douloureuse, j’ai dû donner des conseils sur la façon de surmonter cette rupture.

Un truc que je trouve insupportable chez les « experts en relations amoureuses » ou les « matchmakers professionnels »…  et c’est pour ça que les gens m’apprécient, et me font confiance, c’est que même si je suis une professionnelle, je sais que je ne suis pas parfaite. Il n’y en a pas beaucoup qui le reconnaissent ! Moi, je suis prête à vous donner des conseils, j’aime mon travail, j’en suis fière, mais je reconnais que c’est beaucoup plus facile d’aider quelqu’un à surmonter une rupture que de surmonter ma propre rupture. Bien sûr, c’est plus dur quand on est concerné. Parfois, je me dis « J’aimerais vraiment que quelqu’un me prodigue les mêmes conseils, parce que je me sens vraiment mal. »

 

Que pensez-vous des applis de rencontres?

Je ne suis pas du genre à mépriser les gens qui utilisent ce type d’applis. D’abord, tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir les services d’un « matchmaker » professionnel. Et beaucoup de gens ont pu trouver le bonheur grâce à ces applis. En fait, il faut savoir les utiliser correctement, adopter la bonne approche. Quand on sait utiliser ces applis, on perd moins de temps. Si on veut quelque chose de sérieux, il faut se concentrer sur la qualité.

 

Vous croyez à la monogamie pour la vie?

Je me garderais bien de loger tout le monde à la même enseigne. Il n’y a pas de règles, et pour certaines personnes, je sais que ce n’est pas envisageable. Beaucoup de couples l’acceptent.

Parfois, les gens croient avoir trouvé « l’âme sœur » ou le « partenaire d’une vie », parce qu’ils sont aveuglés par le lien sexuel, l’alchimie sexuelle. Les gens ont tendance à oublier, que l’apparence physique évolue. Je dis toujours aux gens que parfois, même Brad Pitt se lasse d’Angelina ! Donc il faut qu’il y ait aussi d’autres choses qui cimentent ma relation.

Personnellement, la monogamie, j’y crois. Je suis une adepte de ce principe. Mais il faut que les deux personnes partagent cette approche. Et c’est dur ! Parfois, on traverse de sacrées épreuves ! Et il n’y a pas que les hommes qui se lassent, ça peut arriver aux femmes aussi. C’est dans la nature humaine. Tout ne peut pas être trépidant en permanence, donc tant que les gens sont lucides…

 

Dernière question : quelle est la plus grande leçon d’amour que vous a enseigné votre expérience?

Le compromis. Faire des compromis : se battre pour ce qui en vaut vraiment la peine. Etre désintéressé quand on aime quelqu’un, même si aimer quelqu’un peut vouloir dire rompre avec cette personne… c’est ça, l’amour, le vrai.

———————-

*Ma citation amoureuse préférée : « Si une chose est capable d’aimer, c’est l’infini. » – William Blake … je l’adore !

Vous devriez également aimer

deal breaker mini garance dore photo

Deal Breaker

Pocket PMF: Dating

Pocket PMF: Dating

date night nerves mini garance dore photo

Date Night Nerves

the lobster garance dore photo

Paired Off

Stefany on West Broadway

Stefany on West Broadway

love languages illustration garance more

Love Languages

The Update Garance Dore

The Update #4

andreea bogdan asia typek street style garance dore photo

Andreea

my engagement 4 love hands holding garance dore illustration

My engagement, part 4.

my engagement 3 garance dore illustration

My engagement, part 3.

my engagement legs garance dore illustrations writing

My engagement, part 2.

flinder's lane nyc laksa cocount curry soup recipe restaurant food garance dore photos

Flinders Lane’s Laksa Soup

25 comments

Ajouter le votre
  • We need everything in life ….even a matchmaker :)
    but what we need most of all is some magic…and First we have to believe ,Second we have to be open mind for that ….Third we need to take our eyes from our computer and i phone…. and look around…because this is something we all forget to do from time to time….Love is everywhere and our chance to find it is everywhere…we just need to open our eyes….
    From The World With Love
    Yael Guetta
    http://www.ftwwl.com

  • Lovely words! Love the last quotation! <3
    Xxx

    Julie, Petite and So What?

  • Great read. I don’t think I disagreed with anything. Communication is major and making sure you’re on the same page if you’re considering a partner for life.

    http://www.dressupchowdown.com

  • You can’t imagine how happy I was to wake up to this, this morning! Great timing! You always bring it. The questions were great and the answers fantastic. Thank you!

  • Interesting interview, thanks for sharing x

    http://www.wonkylauren.com

  • Great article! You are amazing at your job! xx

  • Cool, so does she work with ‘twenty-somethings’? :)

  • Such a great interview, Amy! I absolutely agree with what you said about communication and compromise!

  • Wanted to give some LUV to the translators of this blog, for making such nuanced words and subjects and emotions captured so eloquently in English and French, jour par jour. I love learning new phrases and don’t know where else I would never have learned the word « entremetteuse. » Along with reading about so many versatile subjects, little vocabulary gems like this make the content even more captivating as a language lover and learner. Merci mille fois for your hard work!!!

  • I love being married. It’s so great to find that one special person you want to annoy for the rest of your life. – Rita Rudner

    By all means, marry. If you get a good wife, you’ll become happy; if you get a bad one, you’ll become a philosopher.
    -Socrates

    Love me or hate me, both are in my favor. If you love me, I’ll always be in your heart. If you hate me I’ll always be in your mind. -Shakespeare

    I love thee with a love that shall not die, till the sun grows cold, and the stars grow old. -Shakespeare

  • It’s true that communication and compromise are key, and I’d also suggest keeping some activities of your own when you’re in a couple as it’s healthy to have a bit of time apart

  • Je viens d’écrire un post sur 10 raisons de détester la Saint-Valentin… Mais cette interview me donnerait presque envie d’y croire à nouveau ;-)

  • Amy,

    No wonder you are the world’s best match maker. You are so professional, dedicated and beautiful inside out. Thank you for everything.

  • L’amour bien sur, mais on a oublie de mentionner l’humour. Il en faut une bonne dose pour pouvoir vivre a deux (ou a plusieurs !) :-)

  • Great article for us singles! It reminds us that while dating is sometimes challenging, « You have to approach it in a very thoughtful way if you’re going to get someone to respond well. » I really enjoyed reading this article – well said Amy!

  • Merci pour cette belle interview. Amy est une belle personne on dirait. Le plus dur pour moi dans ce domaine est d’accepter qu’on ne contrôle pas grand chose malgré tout ses efforts…

  • What a great interview! Thank you so much for all the great questions asked and the wise, honest and helpful answers. It’s so good to be reminded about communication, compromise and confidence too within a relationship. I have been alone now for nearly 5 and a half years following the end of a 9 year relationship I thought would last forever.
    It has taken me a long time to get to know myself again and to be clear about what I want and I just hope I can fit in to a relationship again as I would so love to share my life with someone but have got used to doing so much alone! Compromise and communication are the keys :).

  • This interview is so unique and thoughtful ! Amy seems nothing like a crazy cliché matchmaker, she actually sounds very wise !
    https://stylishwishes.wordpress.com/2016/02/11/how-to-experiment-with-your-style/

  • Thank you for this article, it’s so refreshing to read some thoughtful advice about relationship creation. Very inspiring <3

  • Thank you for your comments here! I also welcome any questions from you, and want to wish for everyone the gift of LOVE today and every day! Happy Valentine’s Day to all! <3
    XOXO Amy

  • Lovely interview. Very inspiring :)

  • I loved the article, but had to re-read it in English, because some parts were really badly translated in the French part (they didn’t have the same meaning) and difficult to read.

  • Hi Irene,

    Thank you for bringing this to our attention! We will be sure to make revisions with our translator.
    x Emily