cristen kimberley chin twins nigel barker yoga fitness twins garance dore photos

Crissy & Kimmy

7 months ago by

J’ai toujours été fascinée par les sœurs jumelles…

Est-ce que c’est vraiment comme au cinéma ? Est-ce qu’avec une jumelle, on joue à échanger son identité et on vit des aventures complètement dingues ? Ça doit être génial d’avoir quelqu’un avec qui on se comprend à demi-mot. Ou alors pesant, d’avoir l’impression d’être constamment le reflet de soi-même… comment s’accepter telle qu’on est vraiment, soi-même… bon, allez, j’arrête mes élucubrations.

Quand j’étais ado, j’avais deux copines jumelles. Le tourbillon hormonal qu’on a toutes subi à l’époque, elles l’ont vécu, mais puissance dix. Elles tenaient absolument à se démarquer l’une de l’autre en termes de personnalité. Elles arboraient des coupes improbables, des tatouages, et chacune détestait ce que l’autre adorait. Mais au final, c’est en acceptant leurs points communs qu’elles ont réussi à vraiment devenir elles-mêmes.

C’est parfois étrange, la vie.
Bref, en tout cas, j’ai pensé à elles quand G m’a parlé de Crissy et Kimmy, deux super mamans et yogis (j’adore le yoga) qui sont aussi (de vraies) jumelles ;) Enfin l’occasion d’en savoir un peu plus sur la gémellité, mais aussi sur le fait de partager une passion aussi forte. Surtout quand on vit chacune à un bout du pays…

————————————-

cristen kimberley chin twins nigel barker yoga fitness twins garance dore photos

Avoir une vraie jumelle, ça sublime les ressemblances mais ça souligne aussi les différences. Avoir quelqu’un qui vous ressemble comme deux gouttes d’eau, c’est à la fois quelque chose qui galvanise et qui rend modeste.

« On a toujours été toutes les deux. Avoir une vraie jumelle, ça sublime les ressemblances mais ça souligne aussi les différences. Avoir quelqu’un qui vous ressemble comme deux gouttes d’eau, c’est à la fois quelque chose qui galvanise et qui rend modeste. Jeunes adultes, on a vraiment appris à être autonome, et à faire tout notre possible pour développer notre propre identité, mais on a toujours plus de courage à deux. Nos forces individuelles compensent les faiblesses de chacune.

On a toutes les deux fait de la danse classique petites, ensuite on s’est mises au yoga à la fac, on est devenues accro, et on n’a plus jamais arrêté. Aller au cours de yoga, c’était un moment privilégié qu’on partageait entre sœurs. Ensuite, on a toutes les deux fondé une famille et déménagé dans des villes différentes : Crissy à New York et Kimmy en Alabama.

Nigel, le mari de Crissy, est photographe. Un jour, alors qu’on passait du temps en famille, il nous a prises en photo pendant une séance de yoga. C’est lui qui nous a suggéré de créer un compte Instagram, qui est devenu un dialogue entre nous deux… quelque chose qu’on partage malgré la distance qui nous sépare.

On essaie vraiment de se soutenir dans nos combats quotidiens. Dans notre vie de mère, notre vie de famille. On est aussi des amies. Et le yoga qu’on pratique, c’est aussi une façon de se rappeler l’une à l’autre qu’il faut respirer. Le yoga nous aide, physiquement et psychologiquement, à nous adapter au monde qui nous entoure. On n’a pas forcément besoin d’être jumelles pour ressentir ce lien sacré,  c’est l’amour, le vrai lien. »

On n’a pas forcément besoin d’être jumelles pour ressentir ce lien sacré,  c’est l’amour, le vrai lien.

 

cristen kimberley chin twins nigel barker yoga fitness twins garance dore photos

 

————————————-

C’est assez facile de se laisser prendre au piège de sa propre image quand on poste des choses sur Internet. Surtout quand on immortalise une posture de yoga hyper alambiquée.

 

Votre souvenir d’enfance le plus amusant ?
On a toutes les deux des taches bien distinctes sur le visage, et c’est comme ça que les gens arrivaient à nous identifier petites. Quand on avait 3 ans, mon père les a cachés avec du fond de teint, et il les a redessinés de façon à semer le doute. Il nous a ensuite confié à nos pauvres grands-parents qui ont passé des heures à nous appeler par le mauvais prénom. On a vraiment bien rigolé quand mon père a vendu la mèche !

Est-ce qu’il y a déjà eu un petit côté compétition dans votre relation, même plus jeunes ?
On a fait des compétitions sportives, mais toujours dans la même équipe. On a passé des castings de mannequin ensemble et on a eu la même trajectoire professionnelle de façon régulière. On ne s’est jamais pris la tête ou affrontées. Je suis sûre qu’à des moments, on a pu être déçue de ne pas être choisie, mais on ne s’en est jamais voulu.

En tant que mannequins, comment avez-vous vécu le fait d’être jumelles dans une industrie qui donne autant d’importance à l’image ?
Avoir quelqu’un qui vous ressemble comme deux gouttes d’eau dans ce genre d’environnement, ça pousse à la modestie. Ça nous a permis de garder les pieds sur terre, on a pu prendre les refus de manière moins personnelle que les autres filles. Quand on partage son image avec quelqu’un, on a d’autres manières de se définir personnellement.

Est-ce que vous ressentez cette pression de l’image, peut-être avec Instagram et cette volonté de publier la photo parfaite ?
C’est assez facile de se laisser prendre au piège de sa propre image quand on poste des choses sur Internet. Surtout quand on immortalise une posture de yoga hyper alambiquée. On essaie de ne pas sur-travailler les photos qu’on poste pour que ça reste naturel et spontané. On essaie d’aborder les images à travers un thème, donc quand l’une poste une photo, l’autre poste sa version de la même photo. Encore une fois, il n’y a pas d’esprit de compétition entre nous, on s’inspire l’une de l’autre.

Est-ce que vous avez traversé des phases difficiles à des moments ou l’une de vous a peut-être mieux réussi que l’autre ?
Quand l’une est au top, ça donne juste envie à l’autre de faire mieux. Pendant des années, on n’a pas fait la même taille, celle qui était plus petite a adopté une alimentation plus saine et équilibrée pour mieux grandir. La première qui est devenue maman a donné envie à l’autre de se lancer et de fonder une famille. Le fait d’être jumelles, ça pousse à la comparaison, c’est vrai, mais c’est quelque chose qui venait plus de l’extérieur. Nous, on ne se mesure pas l’une à l’autre. On essaie plutôt de s’inspirer l’une de l’autre et de s’encourager.

Comment ça s’est passé quand vous avez déménagé loin l’une de l’autre ?
Ça a été très dur. Le plus difficile, ça a été que les enfants ne puissent pas se voir très souvent et partager des moments ensemble. On se parle au téléphone trois fois par jour, donc on est très proches malgré la distance.

Vous dites que vous n’avez jamais été seules, mais est-ce que vous vous êtes déjà senties isolées ?
On est séparées par la distance et les obligations. Ça a été dur quand la première s’est mariée et qu’on a quitté l’appartement qu’on partageait en coloc. C’est un moment où il a fallu redéfinir notre relation. Quand on est passées à l’étape du mariage, on a dû changer de dynamique, on n’était plus que toutes les deux.

La gémellité, c’est vraiment différent d’une relation fraternelle ou amicale ?
Entre jumelles, on a vraiment une relation unique. On n’a jamais rien connu d’autre, mais quand on partage exactement le même  patrimoine génétique avec quelqu’un, la façon dont on vit les choses ensemble est vraiment différente.

On n’a jamais rien connu d’autre, mais quand on partage exactement le même  patrimoine génétique avec quelqu’un, la façon dont on vit les choses ensemble est vraiment différente.

————————————-

Est-ce qu’il y a des jumeaux/jumelles parmi vous avec des expériences similaires ou différentes à partager ?

Ou juste des non-jumeaux comme moi qui ont toujours été fascinés par la gémellité ?

Vous devriez également aimer

hangover helper mini garance dore photo

Hangover Helper

quiet garance dore illustration

Quiet

Treat Yo’Self!

Treat Yo’Self!

L’éclat

L’éclat

Get moving Garance Doré

Get Moving!

Let’s Mantra!

Let’s Mantra!

garance dore meditation illustration

Five Minutes

mourning routine garance dore photo

Morning Routines

NY Hypocrite!

NY Hypocrite!

LA fit garance dore illustration

NY vs LA : Body Crazy

25 comments

Ajouter le votre
  • Great pictures!!
    It’s so fashionable to show twins…and it looks great in an image…but i think it’s already hard to be yourself and to find your own way …so imagine another person just near you almost you who is doing everything you want to do ….and better…..brother and sister it’s great and complicated….so twins can be great and creative or just the opposite….
    xoxo
    Yael Guetta

    http://www.ftwwl.com

  • wow! this set of picture is wonderful! perfect! :)

    http://littleaesthete.com/

  • Wowwww! Ces photos sont tellement jolies! <3
    Je n'ai pas d'anecdote à raconter sur les jumeaux (je n'en connais pas dans mon entourage), mais comme toi, je suis fascinée par les jumeaux!

    xxx

    Petite and So What?

  • Lire ou relire les Météores de Michel Tournier .
    Ado, ce roman qui aborde le thème de la gémellité de façon singulière, m’avait profondément marqué.
    Ce sujet m’a toujours fasciné …
    Les photos sont sublimes.
    De plus en plus envie de me mettre au yoga…
    Oui, il en reste une qui ne fait pas encore de yoga, c’est moi !

  • J’ai aussi une sœur jumelle, la plupart des gens veulent effectivement savoir (comme tu le mentionnes) « Est-ce qu’avec une jumelle, on joue à échanger son identité? « . La réponse n’est pas être aussi facile ! Les gens nous ont beaucoup confondues petites, et encore aujourd’hui! Nous cherchions donc à affirmer notre propre identité, et donc à tout faire pour ne pas être confondue ! Ma sœur, était plus « forte » que moi à l’école, j’ai (in)volontairement redoublé pour ne plus avoir à être comparée, elle comme moi en n’avons souffert, car comme Crissy & Kimmy, nous n’avons jamais été en compétition, mais les gens nous l’ont imposés.
    Aujourd’hui nous vivons aussi très loin l’une de l’autre, mais nous communiquons tous les jours, nous nous échangeons nos vêtements, et nous faisons les mêmes choses à des milliers de kilomètres de distance ! C’est dingue, d’écouter la même musique à la même heure, de lire le même livre en même temps, de s’acheter la même robe sur internet le même jour !
    Des petites choses qui font que nous ne sommes pas uniques, et que nous vivons les évènements important de la vie de l’autre comme si c’était à nous que ça arrivait, et finalement oui c’est aussi à une part de nous que ça arrive. Mais je pense qu’il s’agit plus d’un amour sincère, profond et sans préjuger, que de gémellité. . Je pourrais parler d’elle des heures tellement je suis fière de l’avoir.

  • If I was a twin, I ‘d rather have a fraternal twin of the opposite sex. Less identity issues lmao.

    I’ve had « twin-ish » problems with my sister who is less than 11 months younger than me. She has always had a strong desire to be different from other people (even when she naturally has similarities with some). This applies to her and I (we were dressed similarly when we are young and were in the same generation).

    I don’t agree with the desire to be different. I think people should be themselves and, naturally, as a consequent they will be ultimately different. I think when people go against their individuality SIMPLY because they are similar to someone else is really aggravating. And I think when someone’s individuality feels diminished because of a similarity with another is more of a self-esteem issue than anything.

    http://www.dressupchowdown.com

  • Wow, these are absolutely stunning photos of a pair of stunning sisters! My sister and I have lived apart for over half our adult lives and had just departed from a short visit with me. Even though we’re not twins, being apart from a dear, dear sister gets harder as we mature. Thank you so much for the introduction to the Chin twins.
    Kin, SF~

  • Beautiful photos! I would love to be so in synch with someone.
    Keri
    http://www.thestylestudiobykb.com

  • Beautiful inspiring photos. I LOVE yoga, practice it everyday to calm my brain, tone my body. A good thing.

    JanineClaire

    http://www.noworriesparis.com

  • I absolutely didn’t know about them!

    I just checked their Instagram and I think I got myself a new obsession. Such inspiring women x

    http://jessicawoods.fr

  • I love the harmony coming out of these pictures and those twins !
    Thanks for sharing.
    xxx
    Aïda
    https://stylishwishes.wordpress.com/

  • I’m an identical twin who has identical twin daughters (complete fluke!) I completely relate to this as we support each other through everything. My twin girls are turning 2 and developing their own special relationship which is amazing to watch. Fantastic article! X

  • I am mother to 3 year old identical (same egg split on the 5th day from inception) beautiful girls. It is my mission in life to do everything in my power that they grow up as best friends. I am very humbled, proud, scared and pretty much in awe that: 1. my body made and grew twins, 2. i am raising two girls at the exact time who are at exactly the same stage in their life, 3. how lucky am i!!

  • Love their instagram account! Because, you know, yoga :)
    Would love to know who was being interviewed here?

  • Moi j’ai pas de jumelle mais je pense que ça ne m’aurait pas déplu… En tout cas c’est un super article qui permet de savoir ce qu’elle ressentent. Et puis elles sont vraiment super forte!!! Bravo!

    Bizous, Christelle
    http://www.lipleblog.com

  • Great pictures and great interview – the fact that they share the same passions is what impresses me the most!
    http://fashion-soup.com/

  • Je suis complètement fascinée par les jumeaux d’autant plus que j’ai failli en avoir un.
    En effet, pendant la grossesse, l’un des deux embryons (mon voisin donc) est parti avant l’heure et j’ai souvent eu l’impression d’avoir été abandonnée.

    Enfant, je dessinais fréquemment deux bébés dans le ventre d’une maman alors que je n’avais pas connaissance de mon histoire de jumeau avorté. Je l’ai apprise en CM2 et vers 13 ans j’ai commencé à lui parler (!!).

    A l’adolescence, j’ai tellement investi la relation fraternelle (soeurelle?) avec ma petite soeur de deux ans ma cadette que nous sommes vite devenues fusionnelles et que tout le monde nous prenait pour des jumelles.

    Cette relation a été une vraie chance, un privilège en quelque sorte et je suis sûre que c’est un résidu de mon besoin de gémellité. Aujourd’hui, nous avons grandi et nous avons réussi à couper le cordon pour investir des relations en dehors de notre duo. Néanmoins, nous nous sollicitons fréquemment pour obtenir un conseil avisé!

  • C’est un phénomène qui m’a toujours fascinée et dans un sens, j’aimerais bien avoir des jumelles si j’ai des enfants un jour :) Justement parce que ça m’intrigue énormément, parce que j’ai longtemps été fille unique et que je n’ai pas eu de relation « fusionnelle » avec un frère ou une sœur et aussi parce que les jumeaux/jumelles sont totalement connectés pour beaucoup.
    J’avais déjà vu un film tiré d’une histoire vraie, dans lequel des jumelles s’étaient inventés une langue rien qu’à elles !
    En revanche, ce qui est bizarre dans mon cas, c’est que je n’aurais pas forcément aimé avoir une sœur jumelle.
    J’aime être unique (je ne suis pas forcément belle mais je n’aime pas ressembler à quelqu’un d’autre) et j’aurais eu beaucoup de craintes : que mon mec préfère ma sœur, que ça nous mette dans des situations délicates si l’une ou l’autre fait un faux-pas, …

    Mais c’est sûrement parce que je n’ai pas vécu ça que je me pose autant de questions :)

    Beau billet en tout cas,

    Manon

  • kittycatbob 22 janvier 2016, 2:57 / Répondre

    I’m an identical twin and am not close to my sister in the least bit. Everyone expects twins to be the best of friends, and it’s myth that needs to be debunked. We were born way before infertility treatments created a huge increase in multiple births, and were considered a novelty by everyone. Our whole lives we were talked about as a unit, « The Twins » and not much as individuals. We received the same gifts (different colors), the same haircuts, the same clothes, etc. It wasn’t until we hit our teenage years that we both made a conscious effort to be as different as possible.

    Our lives have taken us on very different paths, which have only highlighted how different we are from on another. We go through cycles of friendship/enemies and it’s sad to say that we are in a period of estrangement. I wish people understood how difficult it is to be a twin, that it’s not simple something cool and a way to trick people into confusing one for the other.

  • J’ai un curieux problème avec ma propre soeur. Je crois qu’elle voudrait être moi.
    Elle imite absolument tout ce que je fais, ca été jusqu’au point qu’un jour, étant malade, je suis allée chez le medecin qui m’a prescrit un medicament… et elle a aussitôt courru chez le sien pour avoir le même ! Quand j’ai une carie, elle va chez le dentiste, elle visite les pays où je suis allee… j’achete un nouvel ordi ? Le lendemain elle s’en achête un…
    Je lui ai dit à de nombreuses reprises qu’il faut qu’elle vive sa propre vie mais elle zape, c’est comme si elle n’entendait pas… Heureusement, nous n’avons jamais été attirées par le même genre d’homme.
    Je gère le problème en la tenant à distance. ca se calme un peu avec le temps…

  • I’m an identical twin and it is the single most cherished blessing of my life. We live on other sides of the country, text 25+ times per day, talk 10+ times per day, and see each other 2 or 3 times per year. Just being in her presence, with no words, is « home ». It has become more challenging with each of us having kids (who are technically half brothers / sisters – not cousins), jobs, husbands, my divorce, etc.

    She is my constant, my love, and forever part of my soul. Hello, Heidi-Ho! I know you’ll see this!!

    Xoxoxo, H

  • I’m a twin. I love how gentle you are with each other. Comparisons and change can be diabolical for delicate souls. I love your empathy for each other, your family and your individual selves.

  • I’m an identical twin. Growing up, my mom would always tell us, « You may look the same, but you’re not the same person. » It’s an interesting relationship because your are similar, but also very different. My sister and I have an underlying understanding, but we are pretty different as individuals, so that creates tension at times. I’m definitely closer to her than my other siblings, simply because we’ve experienced everything together. It’s different than being best friends, deeper. And I love that her kids kind of look like me (I don’t have children yet). I like thinking that biologically these cousins will be more closely related than most. Being a twin is amazing, but it definitely makes it harder to come into your own individually, in the younger years. People constantly compare you, even though you are « the same ».

  • Je suis une fidèle lectrice mais j’avoue ne jamais rien commenter ou presque. Sauf que cette fois-ci, je n’ai pu m’en empêcher :) J’ai une soeur jumelle et je comprends tout à fait ce qu’évoquent les deux jeunes femmes interviewées.
    Je me dis souvent que j’ai une chance incroyable d’avoir quelqu’un de si proche de moi. Je sais que je peux tout lui dire, tout lui confier.
    Nous avons des styles et des goûts différents et je trouve ça génial. C’est important que nous ayons chacune notre individualité. D’ailleurs, nos centres d’intérêts ne sont pas forcément les mêmes et nous n’évoluons pas dans les mêmes domaines.
    Ce qui est particulièrement agaçant avec la gémellité néanmoins, c’est d’être perpétuellement comparées. Qui est la plus grande, la plus intelligente, la plus belle… c’est parfois pesant mais on s’y fait en grandissant :)